Château de Montolivet
© Patrimoine Culturel / Département de l’Isère
Site et monument historiques

Château de Montolivet

Dominant le village de Passins, ce grand château de plan en "U", aménagé aux XVIIIe et XIXe siècles dans l'esprit classique, s'implante dans un vaste parc avec dépendances. Aujourd'hui privé, le domaine comprend un gîte et peut accueillir des événements.

Dominant le village de Passins, ce grand château de plan en "U", aménagé aux XVIIIe et XIXe siècles dans l'esprit classique, s'implante dans un vaste parc avec dépendances. Aujourd'hui privé, le domaine comprend un gîte et peut accueillir des événements.

Adresse
785 route du château, 38510 Arandon - Passins
38510 Arandon-Passins
Isère (38)
Contact

Site : http://www.chateaudemontolivet.fr
Voir l'email

Voir le numéro
Description

Le château de Montolivet est une imposante construction, mal datée et plusieurs fois remaniée, inscrite dans un vaste parc. La ferme dépendant anciennement du château en située en contrebas, à 200 mètres au nord de celui-ci. L’édifice, à deux niveaux + combles, comprend trois ailes en U, dessinant une cour d’honneur au nord, ouvert plein sud sur le parc aménagé en contrebas.
Il semble que la partie la plus ancienne soit la tour carrée située à l’angle sud-ouest, dans laquelle se trouvait autrefois la chapelle. Les parties inférieures pourraient remonter à la fin du XIVe siècle. Des aménagements attribués au Comte d’Audiffret, reste surtout le portail monumental daté de 1781, au bout de l’allée plantée. Le plan cadastral de 1824 montre un édifice de plan en "L," accompagné de communs, bâtiment de chasse, maison fermière, four et grange. Les matrices cadastrales de l'époque mentionnent plusieurs pièces d’eau dans les jardins. L’ensemble porte surtout la marque des travaux entrepris dans la seconde moitié du XIXe siècle par Joseph Lepine, puis par les époux Capron, pour redessiner un édifice de plan régulier dans le goût du XVIIIe siècle.
La création de l'aile occidentale, en pendant à l'aile déjà existante, met en scène la façade sur cour avec avant corps central à fronton. Les façades sont recomposées avec une riche modénature en pierre factice, les travées de fenêtres couronnées une sur deux par des lucarnes de toit. Le décor du plafond à caissons du hall d’entrée, peint sur une thématique agricole, est probablement dû aux travaux menés au milieu du XIXe siècle par le propriétaire viticulteur Joseph Lepine, tout comme l’aménagement des communs.

L'édifice a obtenu le label "Patrimoine en Isère", récompensant la qualité patrimoniale d'un édifice d'intérêt départemental.

Histoire, culture et patrimoine

Le château aurait succédé à une ancienne maison-forte, mentionnée dès 1344. L’historique est connu plus précisément depuis le XVIIIe siècle, époque à laquelle il devient propriété des Gauteron, seigneurs de Passins. En 1753, Anne Marguerite de Gauteron épouse le comte d’Audiffret dans la chapelle du château. Leur fils ainé deviendra maire de Passins en 1815. Quelques années plus tard, le domaine est vendu à la famille Barge de Certeau, qui donnera elle-même deux maires à la commune. Au milieu du XIXe siècle, l’ensemble est cédé à Joseph Lepine, ancien colon et viticulteur en Algérie. En 1893, il est acquis par M. et Me Capron, originaires de Cannes. André Capron deviendra l’un des principaux artisans de l’essor de la cité cannoise, qu’il dirige de 1902 à 1929. Le couple entreprend des travaux pour faire du château une résidence de campagne. En 1922, les époux se séparent du château au profit d’un industriel lyonnais. De nombreux propriétaires se succèdent ensuite avant sa transformation dans les années soixante en centre de vacances, repris par la Fédérations des Œuvres Laïques en 1976. C'est aujourd'hui une propriété privée.

Ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Annulé ou fermé en raison du Covid-19.

Informations complémentaires
Langues parlées
  • Français