Eglise de St Martin s/Arve
Wendy Coulon
Site et monument historiques

Eglise de St Martin s/Arve

Ce petit édifice allie harmonieusement les décors baroques du XVIIIe siècle et ceux, néoclassiques, du XIXe. Sur les retables ou sur la voûte, les anges, qu’ils soient sculptés ou peints, vous y attendent avec impatience !

Ce petit édifice allie harmonieusement les décors baroques du XVIIIe siècle et ceux, néoclassiques, du XIXe. Sur les retables ou sur la voûte, les anges, qu’ils soient sculptés ou peints, vous y attendent avec impatience !

Adresse
ancienne route impériale
74700 Sallanches
Haute-Savoie (74)
Contact

Site : http://www.sallanches.com
Voir l'email

Voir le numéro
Description

Cette paroisse dédié à Saint Martin a été reconstruit en 1681, sur un plan en croix avec chœur carré et nef à deux travées. Son aménagement intérieur (autels, retable, chaire) semble remonter à une tradition baroque tardive des années 1820.

Elle s’est organisée dès le XIIIe siècle - voire antérieurement - autour du pont, passage obligé vers la rive gauche de l’Arve : Sallanches et le Val d’Arly. À l’origine, le village s’appelait Saint-Martin du Pont. Le saint protecteur du lieu, Martin de Tours (316-397) était invoqué en Savoie pour la protection des voyageurs et des ouvrages d’art fréquentés.

L’église paroissiale est la première de la proche région à avoir été restaurée dans le style baroque alpin au XVIIe siècle. Ce mouvement artistique traduisait alors les grands principes de la Réforme catholique édictés lors du Concile de Trente (1545-1563). Cet édifice cultuel a été consacré en 1688, par Monseigneur Jean d’Arenthon d’Alex.

Histoire, culture et patrimoine

La paroisse s’est organisée dès le XIIIe siècle autour du pont, passage obligé vers la rive gauche de l’Arve, Sallanches et le val d’Arly. A l’origine, le village s’appelait d’ailleurs Saint-Martin-du-Pont. Pas étonnant donc que le protecteur du lieu soit Martin de Tours (316-397), invoqué en Savoie pour la protection des voyageurs et des ouvrages d’art fréquentés.
Cette église est la première du Pays du Mont-Blanc à avoir été restaurée, en 1681, dans le style baroque alpin au XVIIe siècle. Aussi, ne vous fiez pas à la sobriété de l’architecture extérieure, mais entrez découvrir ses richesses intimes !
Le mobilier conjugue ici des éléments du baroque populaire régional et des meubles modifiés ou rapportés au XIXe siècle d’un style néoclassique plus rigide.
Ainsi, les colonnes torses du retable principal, du XVIIIe siècle, domine l’autel en forme de sarcophage. Mais ses niches abritent des statues du XIXe siècle, dont celle de saint François de Sales. Observez la toile centrale où figure l’histoire de saint Martin donnant la moitié de son manteau à un pauvre : datée de 1828 et offerte par des Saint-martinots émigrés à Paris, elle a l’originalité de mettre en scène ce miracle sur le site même de Saint-Martin-sur-Arve, sur fond de mont Blanc.
Au-dessus de tous, Dieu le Père en vieillard débonnaire, accompagné de la colombe du Saint-Esprit, semble jaillir d’un nuage semé de têtes d’angelots !
La chaire, sculptée vers 1861 par Laurent Baud, artiste de Morzine, a perdu son abat-voix. Mais sa cuve hexagonale présente encore la scène de Jésus parmi les Docteurs et trois des Evangélistes.

Ouverture

Toute l'année, tous les jours.
Accessible uniquement sur demande préalable auprès du gardien. Se renseigner au presbytère.

Tarifs

Gratuit.

Informations complémentaires
Services
  • Visites guidées
Langues parlées
  • Français