Pyramide
Site et monument historiques

Pyramide

Ce monument, imitant l'obélisque égyptien du Circus Maximus, demeure pour Vienne un édifice emblématique. Préservé au cours des siècles, il témoigne de la présence d'un cirque romain, lequel servait notamment aux courses de chars sous l'antiquité.

Ce monument, imitant l'obélisque égyptien du Circus Maximus, demeure pour Vienne un édifice emblématique. Préservé au cours des siècles, il témoigne de la présence d'un cirque romain, lequel servait notamment aux courses de chars sous l'antiquité.

Adresse
Boulevard Fernand Point
38200 Vienne
Isère (38)
Contact

Site : https://www.vienne-condrieu.com/
Voir l'email

Voir le numéro
Description

Au IIème siècle, les urbanistes trouvèrent l'espace nécessaire pour construire un cirque, (d'environ 460 m de long), dans la plaine qui avait été partiellement aménagée le long du Rhône au début grâce à l'emploi de terrasse de remblais

De cet impressionnant cirque ou hippodrome (nom qui a gardé son sens premier), la Pyramide constituait le milieu de la plate-forme axiale, en latin la spina (épine) autour de laquelle courraient les chars (biges, triges ou quadriges). La spina, légèrement surélevée par rapport à la piste, était agrémentée de petits édicules, de bassins ou fontaines ornés de sculptures.

Avant que n'ait été établie la véritable nature de la Pyramide qui fut aussi appelée l'Aiguille, l'imagination populaire s'était emparée de ce monument. La version la plus commune en faisait un monument funéraire, affecté tantôt au héros fondateur de Vienne, tantôt à un empereur (Auguste ou Alexandre Sévère), ou bien encore à Ponce Pilate, le préfet de Judée qu'un cycle légendaire médiéval faisait mourir en exil à Vienne.

En l'absence d'amphithéâtre (non reconnu à ce jour), on peut se demander si ce cirque n'accueillait pas aussi les combats de gladiateurs ou d'autres spectacles ?

Ouverture

Toute l'année : ouvert tous les jours.

Informations complémentaires
Services
  • Visites guidées
  • Visites individuelles libres