Chapelles de Notre Dame de Fourvière
Site et monument historiques

Chapelles de Notre Dame de Fourvière

La chapelle de la Vierge et la chapelle Saint Thomas de Canterbury (archevêque de Cantorbéry, mort en martyr en 1170 qui aurait séjourné à Lyon) furent construites de 1176 à 1185, détruites par les Huguenots le 29 avril 1552 et reconstruite en 1740.

La chapelle de la Vierge et la chapelle Saint Thomas de Canterbury (archevêque de Cantorbéry, mort en martyr en 1170 qui aurait séjourné à Lyon) furent construites de 1176 à 1185, détruites par les Huguenots le 29 avril 1552 et reconstruite en 1740.

Adresse
place de Fourvière (sur le côté droit de la Basilique)
69005 Lyon 5ème
Rhône (69)
Description

A droite de la basilique, la chapelle de la Vierge est un lieu de silence et de prière. Plus loin, la chapelle Saint-Thomas de Canterbury est réservée à l’adoration eucharistique et aux confessions.
En 1851, le petit clocher de la chapelle de la Vierge est remplacé par un autre destiné à supporter la statue monumentale de la Vierge Dorée de Fabisch, le 8 décembre 1852. Elle est en bronze doré à la feuille, haute de 5,50m, pèse 3,055 tonnes, et se dresse à 56 m du sol. Son socle mesure 3 m. Une statue Notre-Dame du Bon Conseil est érigée à droite de la chapelle.

Joseph-Hugues Fabish, (Aix-en-Provence 1812 - Lyon 1886). En 1845, il s’établit à Lyon comme professeur à l’école des beaux-arts et directeur en 1874. Il a réalisé la Vierge de Lourdes en 1863.